Tirage au sort : Date nationale ou locale ?

Effectivement, dans l’annonce il manque peut-être quelque chose comme :

Pour les moins nantis une aide financière et logistique peut être offerte par l’équipe de campagne de la circonscription qui vous a été attribuée.

Il faudrait en toucher un mot à ceux qui travaillent sur la petite annonce (je n’ai pas trouvé de sujet dédié dans le forum).

Pourquoi il faudrait être présent au tirage au sort? Déjà que le voyage à la préfecture risque d’être compliqué…

3 J'aime

En ce qui concerne les déplacements des volontaires à la candidature, tant pour le TAS que l’inscription en préfecture, j’aborde le problème du point de vue du volontaire (que je serai sans nul doute).
En devenant volontaire député #MAVOIX, nous faisons preuve d’un engagement fort, nécessitant en cas de tirage et, ne boudons pas notre plaisir, en cas d’élection, de sacrifices pendant 5 ans en termes professionnel, social et familial. Et ce ne sont pas deux jours de déplacement qui feront la différence.
Dans le cas contraire, seuls un ou deux jours de notre temps , selon les cas, seront consacrés à la promotion et à la mise en oeuvre de cette expérience inédite. De plus ce sera l’occasion pour les candidats n’ayant pas encore participé à des rencontres #MV de vivre pleinement ce que c’est d’être ENSEMBLE avec tout ce que cela implique d’énergie de force et de courage. De se rendre compte que leur candidature n’est pas isolé, qu’une immense équipe est à leur côté, bref qu’ils participent à une aventure hors du commun. C’est à n’en pas douter à ne rater sous aucun prétexte
Cette exigence fera sans doute partie des pré-requis à une candidature et ne saurait prendre par surprise les candidats potentiels, qui se seront arrangés en amont pour être disponibles ces jours là.
Le problème du financement de ces déplacements est un autre problème auquel il faudrait proposer une solution. Chaque candidat devrait se financer seul quand cela est possible et pour ceux qui seraient en difficulté il nous faudrait collecter un fond de solidarité au niveau national ou local. Quoiqu’il en soit si c’est un souhait fort du collectif #MAVOIX, nous devons nous en donner les moyens.

4 J'aime

Arf… et moi qui est fait justement des « check point : resumé » :smile:

Les affiches n’ont plus l’utilité de porter le nom des candidats :+1:[quote=« ColinMaudry, post:156, topic:617 »]
le candidat tiré au sort ou son suppléant (femmes ou hommes) peuvent faire le déplacement. Il y a donc une possibilité supplémentaire : si le titulaire est trop loin, peut-être que le suppléant sera plus proche, ou mieux nanti.
[/quote]

T’es sure que les deux n’ont pas l’obligation d’être présent le jour de la candidature ?

Bonjour @francoise_69, merci pour votre contribution.

Ma réponse à votre argument (pour les autres, désolé pour la redite) : dans ce cas, pourquoi ne pas abandonner le tirage au sort et simplement choisir par élection celle ou celui qui se sera le plus investi, en temps et/ou en argent, dans la promotion de #MaVoix ?

De deux choses l’une :

  • soit on veut vraiment tirer au sort, auquel cas il faut réduire au maximum les contraintes de manière à ce qu’il y ait le plus de volontaires possible ;
  • soit on veut sélectionner un volontaire « méritant », auquel cas le tirage au sort n’est qu’un artifice superflu qu’on peut tout aussi bien économiser.
    Un entre-deux tel qu’on l’envisage me semble forcément inférieur à ces deux solutions puisqu’il cumule les inconvénients sans apporter d’avantage supplémentaire.

Enfin, ce que je ne comprends pas : n’étiez-vous pas satisfaits de l’expérience de la législative partielle de Strasbourg ? Or vous n’aviez exigé de Daniel Gerber ni de participer à une réunion à Paris, ni de s’inscrire dans une circonscription éloignée de son domicile. Qu’est-ce qui vous a déçu pour que vous ressentiez le besoin de durcir les conditions cette année ?

Quant au financement, j’imagine bien en effet que vous pouvez renoncer à un certain nombre d’affiches ou de bulletins de vote pour imposer aux candidats des déplacements supplémentaires (qui auraient été évités avec des TAS locaux). La question que je me pose, c’est : l’objectif qui est visé en imposant une affectation aléatoire des circonscriptions mérite-t-il vraiment d’amputer le budget de la campagne électorale ?

1 J'aime

6 messages ont été déplacés vers un nouveau sujet : Financement - affiches et déplacement des candidats

Pour revenir au TAS, si tous les candidats doivent se rendre au lieu du tirage au sort ça risque d’être un peu triste dans les groupes locaux non? Alors que si on laisse les candidats aller où ils veulent le jour du tirage alors les médias (s’ils viennent) devront se démultiplier :wink: et là on aura une personnification atténuée

3 J'aime

Est-ce que vous voulez créer un sujet sur les affiches ? Ici il était question de tirage au sort.
Je peux en charger dans l’après-midi

Je vais essayer de faire une mise en forme visuelle accessible, jeudi après-midi des questions relatives au tirage au sort (PRINCIPALEMENT, les affiches et autres questions de financement ne seront pas traitées).

Je vous invite donc fortement à intégrer votre idée au framapad avant 14h jeudi 9 février.

La reprise des propositions et problématiques ne sera garatie que dans l’hypothèse où elles sont intégrées au framapad. Merci donc d’essayer d’y intégrer vos remarques.

Salut, afin que le travail de synthèse prenne bien en compte l’ensemble des constructions collectives faites au WE global du 3 et 4 décembre à Paris et du 28 et 29 janvier à La Rochelle, bien relire les compte-rendus : Globale de décembre 3/4 2016 à Paris — mavoix et Globale de janvier 28/29 2016 à La Rochelle — mavoix
A savoir également, que le sujet est évoqué très régulièrement lors des réunions entre groupes locaux du jeudi soir avec discussion approfondie notamment le 26 janvier, CR ici : http://wiki.mavoix.info/index.php/Temps_d’échange_groupes_locaux_n°9_-_26_janvier_2017
Également, en terme de retour des groupes locaux, à ce jour des contributeurs de 21 circonscriptions ont participé aux réunions du jeudi soir et à ce jour 1 seule a évoqué une réticence pour le tirage au sort national et aucune la problématique du déplacement (au TAS et dépôt préfecture) si ce n’est un questionnement par anticipation pour des circos en DOM-TOM ou Français à l’étranger (mais pour l’instant pas de remontées directes par des groupes de ces zones-là lors de réu du jeudi soir)

3 J'aime

Je confirme, le TAS national est visiblement très bien porté par la communauté.

Ce qui en ressort de négatif dans la majorité n’est pas cette vision globale mais son organisation.

Et il est normal qu’un post qui fasse plus de 165 expressions et qui est actif depuis plus de 3,5 mois soit porteur de plus de profondeur.

4 J'aime

Check point : RESUME

Vision globale du Tirage Au Sort (TAS).

2 orientations :

Orientation locale : les équipes de campagnes peuvent s’organiser en autonomie complète. Organiser leur tirage au sort sous contrôle d’huissier ou notaire et proposeront leur candidat qui ne pourront pas cumuler TAS local et TAS national. L’équipe locale devra donc s’en soucier.

Orientation nationale :
Un tirage unique à date unique le 6 mai. Un lieu unique à Paris (à définir ultérieurement)
Les candidats seront tirés au sort sans prise en compte du lieu circonscription et d’habitation. Les candidat au TAS devrons s’acquitter de trois obligations :

  • Faire le déplacement à Paris pour l’évènement le 6 mai
  • Faire le déplacement dans la circonscription qui lui sera désignée par le TAS le mardi 9 mai et si deuxième tour le 16 mai.
  • Intégrer l’équipe un équipe de campagne (dans la mesure du possible)

Le processus sera le suivant :
Tirage au sort du genre puis inversion entre le candidat et le suppléant par circonscription
2 récipients « homme - femme »
Le dépouillement continuera jusqu’à ce qu’il n’y est plus de nom à tirer au sort et les derniers créeront la liste de remplaçant en cas de désistement.

Toute les circonscriptions non métropolitaine pourront intégrer le processus de l’autonomie locale et si une de ses circonscriptions souhaite participer au TAS national, elle devra se faire connaître dans le post suivant.

Etes-vous d’accord avec ce résumé ?

3 J'aime

j’en sais rien, j’ai pas pris le temps de regarder toutes les propositions et de les présenter. :slight_smile:

effectivement @Evy,

Si on doit revenir sur toutes les objections on peut ajouter :

La prise en compte d’une proximité du candidat entre son habitation et sa circonscription :

2 niveaux d’objections :
le candidat doit appartenir à la circo - solution : faire son TAS local
le candidat doit habiter non pas dans la circo mais proche pour y participer - solution : TAS local

Organisation :

2 Objections :

La date :
le 6 mai ne laissant que 6 jours pour s’organiser entre je suis candidat et je dois aller dans ma circo - solution : TAS local

le lieu :
L’obligation de présence le jour j à Paris.
Perte de lien local et dépenses supplémentaire pour les candidats sans certitudes d’être rembourser. - solution : TAS local.

Par ce post je tend à montrer qu’on ne sera jamais d’accord à 100% mais l’objectif final sera atteint. Il y aura des équipes de campagne qui porteront un député/citoyen qui aura le seul but d’être notre virus au sein de l’Assemblée Nationale.

Je montre aussi que rien n’est figé, la solution de l’autonomie est à la portée de ceux qui veulent autre chose dans le respect du TAS règlementé. C’est un minimum.

Voilà. :slight_smile:

3 J'aime

Je sais bien qu’il n’y aura pas un accord à 100% mais déjà je croyais que ça n’allait pas se faire à PARIS :wink:
ensuite ce n’est pas une raison pour uniquement mettre les points que tu retiens pour le moment.

J’essaye vraiement de m’en occuper jeudi, alors soit on remplit le pad avec les CR et autre soit on fait rien entre temps parce que sinon je vais pas m’en sortir :’(

1 J'aime

Individuellement, moi je ne suis ni adepte du TAS national avec un évènement centralisé à Paris.

Je ne suis pas adepte de la date du 6 mai qui n’a qu’un faible avantage qui peut se retrouver dans la date du 22 avril voir encore plus grand si stade citoyen.

Mais je ne suis pas seul, une société qui se veut démocratique doit compter des individu conscient de leur limite. Alors à mon niveau, je vais parler de mes objections pour le val d’oise et ensemble nous déciderons de notre participation ou non au TAS national.

Ca se trouve je serai le seul à être contre cette vision en résumé et je me plierai à celle des autres car le local est le dernier levier que je peux utiliser.

Et puis finalement j’accepterai car l’objectif final qui est la chance d’enregistrer mon POUR - CONTRE ou ABST jusqu’à l’AN y sera.

1 J'aime

Non je ne suis pas vraiment d’accord avec ton résumé @manudu95. Comme @Manuel_Gard, tu réduis la question à « TAS : local ou national ? » alors que, dans ce fil, c’est plutôt les modalités du TAS national qui posent question.

Rapidement, les points qui font débat :

  1. un événement à Paris d’accord, mais pourquoi pas aussi simultanément en région ?
  2. la présence à Paris doit-elle être une condition pour être candidat ?
  3. le déplacement en circonscription le 9 et le 16 doit-il être une condition pour être candidat ?
  4. le TAS pour les candidats oui, mais pour les circonscriptions ?
  5. doit-on interdire les échanges de circonscriptions dans tous les cas de figure, quitte à préférer des désistements ?
  6. on utilise un quota pour les sexes alors pourquoi pas pour les régions ?
  7. si on tire les circos au sort pour les premiers tirés au sort, alors pourquoi pas aussi pour les remplaçants ? (i.e. avoir une liste de remplaçants pour chaque circo)
  8. veut-on vraiment tirer au sort jusqu’au bout, même s’il y a plus de 1000 volontaires ?
  9. est-il juste que les Français en dehors de l’Hexagone bénéficient d’un traitement de faveur ?

Autrement je pense comme @manudu95, si tout le monde est ok avec le scénario retenu à La Rochelle c’est bien :slight_smile:

2 J'aime

Pour réponse, je te donnerai :

1- l’un n’empêche pas l’autre du tout pour le coup
2- oui visiblement
3- au moins l’un des deux puisqu’il faut soit le candidat ou son suppléant qui doivent signer l’acte de candidature.
4- Les circo ne sont pas tirées au sort, elles sont dans l’ordre de leur identification (ex 4e circo du Val d’Oise 95004)
5- Oui car il y a le risque d’avoir des circo plus accessible que d’autre et donc il peut exister un jeu de force qui est un des objectifs du triage au sort.
6- De quel quotas parles-tu ?
7- Parce que les remplaçant integre une circo selon la chronologie des desistement, le 1er en liste d’attente sera le 1er remplaçant du premier désistement.
8- Oui pour la transparence, chaque candidat pourra ainsi s’assurer de la bonne présence de son nom dans l’urne.
9- L’équité n’est pas l’égalité des chances et il est normal que les difficultés aussi grandes soient prise en compte.

Voilà ce que je peux répondre.
J’essaie d’être le plus objectif possible mais je reste qu’un homme alors n’hésitez pas à me corriger.

1 J'aime

Pour rappel, l’argument principal en faveur du tirage au sort intégral était celui de Jeff :

Un breton élu dans la circonscription de Strasbourg ou une lorraine dans celle de Nantes n’auront pas à se rendre sur place, sauf pour le dépôt de leur candidature à la préfecture. Le reste du temps, s’ils sont élus, c’est à Paris qu’ils siégeront et qu’ils résideront du lundi au vendredi. Le mandat est national, pas local.

Or cet argument a été contredit par l’atelier de La Rochelle :

  • Mission spécifique du Député #MaVoix :
    (…) visites de la circonscription qui aura été désignée de façon aléatoire et pour laquelle le candidat aura été élu.

Je pense que cela mériterait qu’on se penche une deuxième fois sur les propositions que j’ai faites dans le pad :slight_smile:

1 J'aime

Mission spécifique ne veut pas dire « mission obligatoire ».
Ceci n’est qu’une possibilité du député/citoyen.

L’argument de @Jeff est le prédominant.

Qu’ils siègeront - oui car l’AN s’y trouve et que la présence est obligatoire pour chaque nouvelle loi portée au vote.
Qu’ils résideront - pas forcément un Touronnais n’est qu’à une heure de TGV de Paris. et puis un marseillais à 2h30.
Il n’y a pas tous les jours des votes à l’AN, non plus.

1 J'aime