Du projet à la proposition de loi que fait MaVoix?

Bonjour à tous,
je viens de lire les longs et riches échanges à propos du vote du député MaVoix. Mais avant de savoir si l’on va voter oui ou non et dans quelles proportions voter pour ou contre celle ci, Ma Voix peut aussi contribuer à la modification de celle ci au travers du travail en commission auquel participera(ront) le(s) député(s) Ma Voix.
Lors de notre rencontre lyonnaise hier soir, (40 personnes, magnifique…) il y a eu entre autres de nombreux échanges à ce sujet, beaucoup de participants ne pouvant se satisfaire d’un député uniquement pousse bouton.

Nous avons donc essayé d’imaginer ce que pourrait être le rôle du député Ma Voix
son travail en commission
ce qu’on attend de lui
Comment le budget servant à financer les attachés parlementaires pourrait être utilisé
comment organiser des groupes de travail représentatifs …
Nous rédigeons trés vite le compte rendu pour partager avec vous ses propositions et en débattre.
Y a t il déjà eu des discussions sur ce thème dans d’autres groupes ?

7 J'aime

Bonjour @francoise_69,

La question est très largement disséminé dans plusieurs post.

Le concret dit que l’expérience mavoix augmente crescendo. Avoir un pousse-bouton (porte voix réel) est déjà un ENORME pas en avant et ce que j’adore dans le post actuel c’est qu’on a même pas atteint ce niveau qu’on pense déjà à l’après et à comment faire encore plus.

Voilà la force de l’intelligence collective, ne jamais s’arrêter à ce qui se fait actuellement, mais trouver des solutions immédiates, secondaire, suivantes…

J’ai envie de dire qu’on est déjà dans un processus de proposition de loi.

Nous avons ciblé une problématique (contexte)

Certains ont fait des propositions (commission)

Certaines propositions se sont dégagées car préférées ou plus audibles (proposition de loi)

Nous continuons à élaborer ces propositions préférées (amendements)

Nous stoppons les élaborations d’une manière collective pour la mise en place lors des globales ou des ateliers forum. (vote et décret d’application)

Nous pouvons appeler cette première loi « Loi de modernisation de la démocratie » :wink:

2 J'aime

Je serais fortement intéressé par la possibilité de proposer des lois qui seraient transmises par les deputés #mavoix.
Je réflechis déjà à plusieurs idées, qui si elles etaient appliquées ouvriraient un système plus démocratique.
En vrac, idée de referendum d’initiative populaire, de scrutins au jugement majoritaire.
Rien que sur l’Euro et l’Europe il semble evident que l’avis du peuple est très loin de ce qui est appliqué et ça n’ira pas en s’arrangeant.

1 J'aime

Bonjour @parfaitelumiere.

J’ai relancé un sujet connexe ici.

Concrètement, en raison du mode de fonctionnement de l’Assemblée (et des groupes parlementaires qui doivent réunir au moins 15 députés) il sera difficile (dans un 1er temps) de porter des propositions de loi.
Nous aurons probablement peu de député (moins de 15) et donc (d’expérience rapportée) peu d’occasion de porter une proposition.

Cependant, il est reste la possibilité de participer aux commissions (à déterminer sous quelle forme) et bien entendu, il est toujours intéressant d’échanger sur ces idées.

Il y aura aussi la possibilité de signer des propositions de lois (ou de motion de censure quand elle est en mal de signataires, c’est arrivé…) émanant d’autres députés et « pré-amender » plus ou moins, tant que ça va dans le même sens.
Sachant que pour ça, il faudrait un vote plateforme et un nombre de signataires correspondant au résultat du vote. Mais s’il manque 2 députés pour déposer un texte, les initiateurs peuvent solliciter nos députés, qui organiseront un vote plateforme (il faudrait que ce soit systématique dès lors qu’on nous le demande formellement et pas « si on veut bien » sinon on est partisans) et si l’idée de co-signer la proposition recueille envrion 40% des voix ou plus sur la plateforme, 2 députés sur nos 5 (c’est un exemple) signeraient.

Evidemment, le risque c’est de rentrer dans le jeu politique, dira-t-on. Mais justement, si on rentre à l’Assemblée, c’est aussi pour ça: cela fait rentrer un élément de vote populaire transparent dans les combinaisons.

1 J'aime