Tirage au sort : Date nationale ou locale ?

Sinon, je reste attaché à la décorrélation absolue entre candidats (titulaires comme suppléants) et circonscription. A la question : quand est-ce que je rencontre mon candidat ? je répondrai : jamais ! A nous de casser les (mauvaises) habitudes héritées d’un clientélisme électoraliste.

Le tirage au sort pour moi doit donc être national et l’affectation doit se faire dans la foulée, dans l’idéal en excluant les candidats de la circo. On peut commencer par tirer la circo, puis le ou la titulaire, puis le ou la suppléante, parmi les candidats hors circo.

1 « J'aime »

Bon ok tout n’est que logistique mais bon c’est chaud quand même @Jeff et @Bernard67 concernant l’organisation :slight_smile: :slight_smile:

Alors j’ajoute qu’il faut absolument sortir les candidats qui habitent la circo en question et il faut faire attention à la parité. (j’avoue que moi la parité, je m’en fiche. Puisque le candidat n’est que son propre reflet et qu’il y a en plus un tirage au sort… Enfin bref… pkoi pas disons, à suivre… On a peur qu’il n’y est que des femmes en fait, c’est ça les gars :slight_smile: ).

@Bernard67 ton 3ème point m’a convaincu. :slight_smile: je suis tout à fait d’accord avec l’idée de continuer l’aventure là où elle a pris son envol. Mais ce n’est que mon idée à voir lors du globale là-dessus, nous serons plus pertinent à plusieurs.

@sulian, t’es génial seul contre tous mais tes idées ont tout autant de pertinence que nous tous rassemblé. Effectivement la question de décentralisation est vraiment à prendre en compte, s’il elle t’importe c’est qu’elle importe à d’autres aussi.

Pour reprendre la première proposition qui est la seule à avoir bougé un peu, il nous faudrait un 4e récipient pour la parité et des listes de candidats différentes pour exclure ceux habitant la circo. ça va ressembler à un loto ce truc…

Encore une fois, je rappelle que nous sommes des déblayeurs. Nous sommes 11 a travailler le sujet et que forcément lors du global nous serons plus nombreux et donc il y aura forcément des petites modifications à tout ça. Et puis qui sait peut-être que l’espace individuel que @sulian mais en avant sera une obligation qui en ressortira.

Mais pour sure, notre travail de déblayage est considérable et on peut s’en féliciter.

2 « J'aime »

Cette discussion est passionnante :slight_smile:
j’y prends une toute petite part car nous avons reçu des propositions de candidatures de l’étranger.
Et je me demandais s’il fallait décorréler aussi fortement pour les circo des francais de l’étranger.
En écrivant la question, je me dis que oui, évidemment.
Néanmoins, avec une zone aussi étendue, j’ai l’impression que la décorrélation est déjà bien entamée.

Exemple de la 11e Circonscription des Français de l’étranger :
11e circonscription : Arménie, Azerbaïdjan, Biélorussie, Géorgie, Kazakhstan, Kirghizstan, Moldavie, Ouzbékistan, Russie, Tadjikistan, Turkménistan, Ukraine, Circonscription consulaire de Pondichéry, Afghanistan, Bangladesh, Inde, Iran, Maldives, Népal, Pakistan, Sri Lanka, Chine, Corée du Sud, Japon, Mongolie, Birmanie, Brunei, Cambodge, Indonésie, Laos, Malaisie, Palaos, Philippines, Singapour, Thaïlande, Timor oriental, Vietnam, Australie, Fidji, Kiribati, Marshall, Micronésie, Nauru, Nouvelle-Zélande, Papouasie-Nouvelle-Guinée, Salomon, Samoa, Tonga, Tuvalu, Vanuatu
Source : http://www.elections-legislatives.fr/circonscriptions/099.asp

j’ouvre la réflexion :slight_smile:

2 « J'aime »

bien vu @toan_lyon,

Est-ce qu’on doit faire une différence entre une circo venant de l’étranger ou non à ton avis ?

T’es là demain ?

1 « J'aime »

Malheureusement, je ne pourrai pas être parmi vous ce WE.

Pour les Français de l’étranger, je suis mitigé, je n’ai pas d’avis tranché et c’est pour ca que je vous livre ce sujet …
Dans un premier temps, je me suis dit : non, on ne fait pas de différence. N’importe quel candidat pourrait tomber sur une circonscription de l’étranger. C’est ce qu’il y a de plus simple, sans exception, inattaquable par rapport à notre principe.
Ensuite, je me suis demandé si un candidat accepterait de prendre un mandat pour une circo à l’étranger ? à l’inverse, est-ce qu’un candidat de l’étranger serait à même d’être élue en métropole.

Cela pose même la question de notre principe de 100% présent à Paris pour un député, que ce soit un député de l’étranger ou des DomTom aussi (je ne parle pas d’un député de telle circo mais d’un député venant de …)

Bref, c’est chaud …

2 « J'aime »

En fait ce que tu mets en cause c’est le concept de présence à 100% à l’AN.

Après l’intérêt d’un député de l’ancien monde d’être implanté localement permettait de remonter les informations tel un messager jusqu’à la cour (euh… à l’Assemblée Nationale :wink: )

mais aujourd’hui prend il cette importance, l’a-t-il prit d’ailleurs un jour :confused: ?

Au contraire du coup, il faut garder à 100% cette présence et chacun se propose avec ces termes et vu que grâce à l’urne numérique, celui qui votera d’ici ou là-bas sera sure qu’il pèsera sur la balance, mieux vaut que les députés s’obligent à représenter cette masse.

Juste pour être sure, tu penses qu’il faut rajouter la possibilité de choisir sa ou ses circonscriptions ?

Tout est possible en même temps, le reste n’est qu’une question de logistique.

2 « J'aime »

Merci beaucoup @manudu95 pour ton travail de synthèse et de facilitation sur ce sujet important, passionnant mais fort complexe. Il me semble que ce fil de discussion nous a permis de faire ressortir les grands enjeux :

  • Enjeux liés à l’éthique (adn de MaVoix)

la dépersonnification
l’horizontalité dans les prises de décision et l’action

  • Enjeux liés à l’animation et la communication

visibilité nationale du temps fort que sera le tirage au sort
animations en circo par les groupes locaux
facilité de compréhension de la procédure pour le plus grand nombre

  • Enjeux liés à la mise en oeuvre

ce que l’on a le droit légalement de faire ou pas
localisation d’un tirage au sort national
déplacements des personnes (ex. des circos français à l’étranger)
modalités et ordre du tirage (comprenant notamment parité, circos, titulaires, suppléant)

1 « J'aime »

non non, je ne veux rien remettre en cause, c’est juste la réflexion qui m’a poussé plus loin dans mes réflexions … mais tu as raison, c’est un peu hors sujet.

Revenons à nos circo de l’étranger. Lorsque @Jeff souhaite que le député ne rencontre jamais des électeurs de sa circonscription, je suis assez d’accord jusqu’à un certain point. Je serai plutôt favorable que le député vienne rencontrer l’équipe locale de la circo où il a été élu, de temps en temps, et pourquoi pas lors de rencontre publiques.
Une fois que j’ai dit ca, est-ce vraiment envisageable avec une circo de l’étranger … je n’en suis pas sûr.

1 « J'aime »

En fin de compte on gardera de toute manière la liberté de chacun à aller voir ou non là où son nom trône. :slight_smile:

Je m’étonnerai que l’élu n’est pas la curiosité de voir de plus prêt la circo en question. Mais bon, tout à possible. Comme d’habitude, il ne faut peut-être pas obliger et laisser libre cour à ce genre de petits détails, du coup.

Merci à toi Manu, de faire mon introduction.

Si t’es là demain tu devrais fortement te reconnaître du coup :wink:

C’est un sujet que m’importe aussi, c’est pour ça que je n’ai pas plus de mérite que nous tous à avoir déblayer tout ça. Comme je dis même l’altruisme est égoïste… (oui, je sais, je philosophe).

Voilà, je crois qu’on a bien avancé… je tente de rester disponible jusqu’à ce soir pour récupérer les derniers jets mais du coup demain, nous serons fixé sur les modalités je pense. De toute manière c’est le sujet principal de la journée je crois bien.

Enfin ça et les soupes maisons… Mince, il me faut aller chercher des trucs pour demain :slight_smile:

3 « J'aime »

Je persiste : le député fait son taf à Paris, et les citoyens (dont les députés, quand ils ne sont plus au taf) élaborent et délibérent dans les assemblées locales. Menons l’expérience jusqu’au bout, osons casser ce lien quasi sacré de représentation.

3 « J'aime »

Je vous souhaite un bon week-end studieux et convivial tout à la fois. Merci pour la préparation, c’était super !

4 « J'aime »

Je vais tenter d apporter mon avis, d’autant plus que je ne suis pas present ce weekend et que c’est un sujet passionant. :slight_smile:

Il me semble que l intervention de @sulian etait vraiment super pertinente. On recherche les « modalités » du tirage au sort et il explique que des « contraintes » ressortent de la discussion et que c’est un raisonnement limité justement par l’ADN de #MaVoix car si l on contraint quelque chose il faut que ce soit en rapport avec l ADN.

Situation!
Un groupe #MaVoix a trifouillis les oies souhaite vivre son expérience. Ils adherent a l ADN et prennent en main leur projet horizontalement en coconstruction et en responsablite comme ca s est fait a Strasbourg. Volontariat, Tirage au sort public avec notaire, mandataire financier, affiches…toussa toussa.
La question est la suivante, comment et avec quelle légitimité pourrions nous les en empecher??? Et quand je dis « nous » je pose la question de la decision, de ce qu est #MaVoix et pas « nous » utilisateurs du forum.
Va t on leur dire « ha bas non hein heu vous avez pas fait le TAS national alors vous pouvez pas avoir un député #MaVoix! ??? »

Je veux soumettre ici l idee qu il serait pertinent de proposer un tirage au sort national simplifiant le projet local, pour pleins de raisons evidentes, auquel de multiples circo pourraient s inscrire, si elles en font le choix, afin de simplifier le processus de diminuer les couts etc mais qu il est, et la @jeff je ne peux te rejoindre, totalement impossible d empecher des citoyens de vivre leur experience et qu il faut meme les laisser s organiser eux meme. C’est aussi ca la décentralisation selon moi, l absence de contraintes comme nous les soulevons. Vous voyez cette question comme un choix entre national ou local je pense qu il serait judicieux de laisser la place aux deux.
Le raisonnement est le meme pour le député qui vie dans la circo ou non…

Si une experience ne respecte pas l’ADN #MaVoix c’est que nous aurons soit échoué a l expliquer soit ce sera intentionnel et ca appellera un rejet de certains mais que voulez vous… ca pourrait arriver meme avec un TAS national

Ce qui a mon sens doit faire parti de l adn a respecter:

  • volontariat,( hors de question que ce soit un autre mode de choix des candidats)
  • formation
  • parité (pour une raison de représentativité simple)
  • tirage au sort controlé par huissier ( hors de question que ce soit une election)
  • l horizontalite
  • l indepance des citoyens et des groupes locaux

Ce qui a mon sens ne fait pas parti de l ADN et apparait comme des contraintes que nous construisons collectivement ici mais des contraintes quand meme:

  • s assurer que le député n habite pas la circo, comment et qui le verifie d ailleurs?
  • organiser un seul tirage au sort national.

Quand on crée des contraintes il faut s assurer de pouvoir les controler aussi (paye ta mission!). Si on cree une opportunité, une possibilité organisationelle (je parle du TAS national ici) sans brider les energies et les volontes individuelles alors on a rien a controler, on se fait confiance et on laisse la place a des erreurs et c’est cool.

Bonne soirée bon weekend

2 « J'aime »

Ah ouai quand même, t’en a des choses à dire en revenant de sortie @Sly.

Dommage que tu ne sois pas là demain.

J’ai une préférence pour la première situation mais effectivement c’est compliqué le contrôle. Bien que pas impossible. Sachant que les affiches vont être tirées de manière nationale et sous la propriété intellectuelle, il sera très simple de ne distribuer qu’aux circo ayant participé au tirage au sort. Idem pour les professions de foi et autre doc qui sortirons de l’achat globale.

Après les contraintes que @sulian mettaient en avant était l’importance de décentralisation. On pourrait faire un pré-tirage au sort pour le lieu qui accueillerait le tirage national ?

Je rajoute aussi @Sly que l’appel à candidature n’est pas encore lancé et de ce fait, c’est aussi ça qui trace les obligations comme la présence à l’AN, le mandat de confiance… Pourquoi pas les modalités qu’il faut respecter pour se proposer ?

Dans ces modalités on pourrait très bien y mettre cette pensée de non habitant de la circo, ça se justifie facilement moralement et puis après il faudra bien soit qu’on fasse confiance aux députés quitte à se reposer sur le suppléant en cas de besoin, soit qu’il s’identifie avant le tirage au sort.

Voilà comment je vais introduire l’atelier. adviendra ce qu’il adviendra ensuite :

Atelier Forum
Le tirage au sort national ou local ?

Depuis le 22 octobre nous réfléchissons à l’organisation du tirage au sort via le forum. Il y a eu 63 échanges, 316 vues, 13 utilisateurs.

Les enjeux qui en sont ressortis :

c’est le lien à l’éthique (adn de MaVoix)
A savoir la dépersonnification, l’horizontalité

C’est le lien a l’animation et la communication
A savoir visibilité nationale des temps forts tant national que locaux et l’accessibilité à la procedure

C’est le lien à la mise en oeuvre
A savoir ce qu’on a le droit légalement, l’importance de penser à la parité, les équipes de campagnes et mandataire, les titulaires et les suppléants)

2 grandes tendances se sont dégagées :

1ere grande tendance
Un tirage au sort national dans un lieu unique avec retransmission en direct pour des évèments locaux :

Le lieu unique : Par tirage au sort ou Strasbourg ?

Le but étant de lutter contre la centralisation parisienne.

La procédure :

1.1 blocage des dates de fin d’inscription :
Equipe de campagne se proposant Une ou Plusieurs circos ?
Les proposants (contre réflexion : peuvent-ils choisir leur circo ou en rejeter ?) Question logistique et de cœur

1.2 tirage au sort national en cinq récipients :
Parité Proposants Hommes-Proposants femmes Circonsciption 1er choix Circo 2e choix

Faut-il exclure les proposants de leur circonscription d’habitation ? Faut-il que les proposants soit proche géographiquement ? ou totalement aléatoire ?

1.2.1 Piocher dans le 1er recipient pour définir le sexe du prochain titulaire
1.2.2 Piocher dans le 2e récipient pour définir le nom du prochain titulaire
1.2.3 Piocher dans le 1er récipient pour définir le sexe du prochain suppléant
1.2.4 Piocher dans le 2e récipient pour définir le nom du prochain suppléant
1.2.5 Piocher le nom de la circonscription qui portera comme candidat et suppléant les deux premiers nom.
Ainsi de suite, jusqu’à épuisement du stock des circos « premier chois » et on continue le même manège avec le 5e récipient des circo 2e choix.
L’évènement est retranscrit en direct, appartient au groupe locaux d’organiser leur évènement.

Cette tendance est la plus soutenue durant les échanges.

2 Cependant une deuxième réflexion est à prendre en considération c’est le mix volontariat.

Pour des raisons de comment interdire les groupes locaux de se monter et d’utiliser l’image mavoix sans passer par le tirage au sort national.
Mais aussi pour laisser vivre les groupes locaux à leur convenance en se réapropriant la démocratie au sens propre, loin d’une quelconque centralisation.
Ne devons-nous pas laisser les groupes locaux qui veulent rester indépendant s’articuler comme ils l’entendent avec les risques multiples de déformation du message et des procédures ?

leur organisation pourrait être :

2.1 Blocage de date :
En interne pouvoir choisir entre se rattacher au tirage national ou non
Le candidat peut choisir sa circonscription. Avec les risques de personnification.

2.2 Procédure des 5 récipients

Les questions pièges :

Comment fais-je pour rencontrer mon député ?
Exemple de Bernard : Il suffit de vous regarder dans l’affiche-miroir pour le rencontrer. Votre député MAVOIX, c’est vous qui le co-construisez avec tous les contributeurs du collectif. Vous avez une idée que vous aimeriez porter à l’Assemblée ? Une remarque sur une loi en cours de discussion ? Alors, écrivez-la sur la plateforme de discussion, défendez-la et votez pour cette idée ! Si elle passe, tant mieux pour vous. Si elle ne passe pas, vous aurez au moins eu le mérite de l’exprimer et de la défendre mais le vote démocratique ne l’a pas retenue. La fois suivante peut-être. Votre député, c’est vous si vous le décidez. Que vous soyez candidat tiré au sort ou contributeur actif tout simplement. Pourquoi attendre ? Vous êtes celui que vous attendiez !

Que faire de la réserve parlementaire qui revient à la circo ?
Elle est attaché à la circonscription et non au nom du député.

En avez-vous d’autres ?

2 « J'aime »

Je voudrais préciser un point.

Ce n’est pas un point de vue que j’exprime quand je défend le TAS national, et ce n’est pas contraire à l’ADN de #MaVoix. L’élection législative est nationale, et l’assemblée nationale n’a pas vocation à représenter les territoires.

Il s’agirait d’une autre élection, je serai favorable à une autre façon de procéder. Ainsi pour une élection municipale, il serait hors de question de procéder à un TAS national.

Bon week-end les ami(e)s :green_heart:

2 « J'aime »

Salut à tous,

Alors après ce week-end au globale Paris, je vous fais mon retour et peut-être que @Bernard67 pourra en faire autant :

Après une présentation ouverte à environ une 30aine de contributeurs, plusieurs questions en sont ressortie :

1- pourquoi s’adonner à plusieurs circonscriptions ? Choix 1, choix 2.
2- Effectivement la vision d’un tirage au sort national avec évènements locaux à été le scénario le plus apprécié. Pour les équipes qui voudront vivre en autarcie, l’idée qui s’en est ressortie c’est attendons de voir, si vraiment il en existe…
3- Le Tirage au sort doit être simplifier. Une idée en est ressortie d’utiliser non pas un récipient pour les circo mais simplement leur numéro et on fait dans l’ordre croissant.
4- La date n’a pas été trouvée, une idée étant d’utiliser le samedi ou dimanche de l’élection présidentielle. Les partis ont l’obligation de se taire ces journées là et ça sera pertinent pour la com et le niveau de culot. :wink:

Je ne vois plus trop ce que je peux rajouter sur ce travail lors du globale.

Ceci dit, j’ajoute quand même que le globale à la pertinence d’aller chercher d’autres contributeurs mais à mon sens, il est loin d’etre aussi efficace qu’un fil de discussion comme celui-ci pour les raisons suivantes :

1- la temporalité : par le processus du non instantané, nos réflexions ont le temps de murir.
2- le groupe de travail : nous sommes 14- 318 vues- 65 échanges construits. Ca vaut bien l’atelier réel.
3- les contributeurs : nationaux et le forum est ouvert à tous et donc cette pseudo « commission » de travail à la force de se proposer à un plus grand nombre (Viendez-tous les amis converser ici)
4- les post : le fait d’écrire un post plonge dans une réflexion de syntaxe, de pertinent et de concision.

Cependant, il n’y a pas un moyen mieux que l’autre ce qui est fort c’est de faire comme on le fait. C a d de ne nourrir de tous les vecteurs réel et forum. On a cette chance, profitons-en.

Une fois ceci dit, que pensez-vous se ses 5 retours ? Et êtes-vous prêt à vous y remettre ?

2 « J'aime »

Merci @manudu95 , je m’y retrouve dans ta retranscription de ce qui s’est raconté au WE global (pour en savoir plus le CR -en cours d’écriture- Globale de décembre 3/4 2016 à Paris — mavoix )
par rapport à ton questionnement sur les différents lieux d’échanges sur le sujet, j’aime bien l’image de « l’itération » : on se base sur ce qui a été fait avant, on ne le remet pas en cause mais on le complète et le fait avancer. Ainsi la discussion qui a émergé dans une réunion des groupes locaux, a été ensuite approfondie sur ce fil de discussion du Forum qui a lui-même servi de base au travail du WE global. Et maintenant on continue à partir de là où on s’est arrêté au we global pour continuer à avancer. Il me semble que les urgences se situent aujourd’hui d’une part sur l’appel à candidature (avant Noël, produire dans les différents groupes locaux différents appels à candidature sur la base proposée au WE global et déclinés selon les publics cibles visés) et d’autre part faire en sorte qu’il y ait assez d’équipes locales qui sentent prêtes pour se lancer dans l’aventure de la campagne.

1 « J'aime »

1- je ne comprends pas vraiment la remarque? qui se pose la question de plusieurs circonscriptions ? les groupes locaux chargés de « faire campagne » ou les candidats au tirage au sort qui sélectionne des circonscription par ordre de préférence ?
2 - ok. Pour l’autarcie l’autre élément qu’il faut avoir c’est le nombre de candidats qui se déclareront. Genre s’il n’y a que 2 candidats, organisé un tirage au sort pour savoir qui est le principal et le suppléant n’a pas beaucoup de sens et il serait alors plus judicieux de rajouter ces deux candidats au pool global ?
3- ça ôte un peu de « l’attente » des groupes locaux s’ils savent déjà a quel moment leur circonscription sera tirée mais pourquoi pas pour simplifier oui… le soucis est de toute façon qu’il faudra adapter le tirage en fonction du nombre de circo et du nombre de candidat (s’il y a 80 circonscriptions visées ça sera long de faire le tirage de la circo oui… s’il y en a 15 c’est différent :slight_smile:
4 - Attention j’ai peur que la règle qui s’applique aux partis s’applique aussi à des candidats aux législatives non ? J’ai peur qu’effectivement il faille soit attendre après l’élection présidentielle (mais on a quasi plus de temps entre la fin de l’élection et le dépôt des dossiers) soit le faire très en amont des présidentielles (mais du coup on diminue la durée de candidature non ?)

Je suis d’accord avec @manudu95 sur l’idée qu’il y a des aller retour et qu’il n’est pas possible de n’avoir qu’un support. Forum et atelier sont complémentaires.
Mais ça nécessite un gros boulot de synthèse pour que tout fonctionne bien car ça peut vite devenir le bordel avec la multiplication des groupes locaux et donc la multiplication du nombre de débats croisés. C’est une chance mais il faut s’astreindre à faire ce que tu viens de faire c’est à dire après chaque réunion où un sujet « de fond » est abordé : faire un résumé sur le fil du forum qui va bien. Et ce qui serait encore mieux c’est que ce résumé des avancée en groupe soit repris dans le 1er post du fil afin qu’un nouvel arrivant n’ait quasi que ce message là à lire…

Pour moi c’est clairement les prémices de ce qu’il va falloir mettre en place pour les députés qui seront élus (sauf qu’à ce moment là y aura des gens dont ça sera la mission alors qu’actuellement c’est du bénévolat :slight_smile: )

1 « J'aime »

C’est pour les équipes de campagne uniquement qui se sentent partantes pour faire plusieurs circonscriptions. Moi je suis pour par exemple… Bref…

C’est une très bonne idée je m’y attelle maintenant bien qu’il soit presque minuit, j’espère que mes propos seront intelligible ;)…

Non, c’est propre aux partis présentant un candidat à la présidentielle. Ce qui n’est pas notre cas. Par contre cette regle du silence s’appliquera a partir du vendredi 23:59 qui précède les législative puisque là, il y aura des candidats.